Faut-il être accompagné/e ?

Quels sont les différents types d’accompagnement ? A-t-on toujours besoin d’être accompagné ? Par qui ?  Comment choisir cette personne de confiance ? 

En étant moniale pendant 17 ans, j’ai toujours été “accompagnée”. Cela veut dire quoi ? Cela signifie que j’avais toujours une personne de confiance à qui je pouvais partager ce que je vivais. Pendant les 7 ans de formation initiale, cet accompagnement était très régulier : une fois par semaine; après la moyenne était d’une fois par mois. Et cet accompagnement dit “spirituel”, n’était pas le seul. J’ai aussi bénéficié d’un accompagnement psychologique par des psychiatres et psychothérapeutes et d’accompagnement ponctuels ou à plus long terme par d’autres personnes externes à la communauté. Quand je suis sortie, j’ai aussi pris le soin de chercher quelqu’un qui pouvait m’accompagner tant au point de vue psychologique que spirituel. Et depuis quatre ans, j’ai aussi bénéficié d’un nombre important de coachings, généralement une dizaine d’heures par “cycle” de coaching avec un objectif spécifique et aussi de coaching ponctuel. Mais à quoi ça sert ? Qu’en ai-je retiré ? Est-il toujours utile de se faire accompagner ? 

En tant que bénédictines, j’ai fait vœu de “conversion”. Cela veut dire que tu t’engages à toujours être en chemin, en évolution, à avancer. J’aimais beaucoup ce vœu qui dit bien qu’on ne se croit pas arriver. J’ai vu tellement de personnes qui croît à un moment donné que : “c’est foutu” ! Elles ne pourront jamais changer. Alors, c’est sûr que notre cerveau va créer des chemins neuronaux qui deviennent des autoroutes selon les habitudes, pensées, émotions que nous vivons le plus souvent. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a “rien à faire” ! Notre cerveau est d’une grande plasticité ! Quel est le rapport de cela avec le sujet de l’accompagnement ? L’accompagnement est un des moyens possibles de nous aider à avancer. Quand nous sommes bloquées dans un domaine de notre vie, sur un sujet spécifique quel qu’il soit. Si nous avons essayé par nous-mêmes et que cela n’a rien donné, alors il est probablement temps de  nous faire aider.L’accompagnement peut aussi être un soutien “de fond” pour nous pour éclairer le bout de chemin que nous faisons aujourd’hui.

Il y a beaucoup de types d’accompagnement, aujourd’hui encore plus qu’hier. Je ne prétends pas ici à l’exhaustivité ! Selon les sujets qui te préoccupent en ce moment, ta sensibilité, ton expérience, tu vas choisir l’une ou l’autre démarche. 

Dans la sphère “thérapeutique”, il peut y avoir la/e médecin psychiatre qui va plutôt avoir une expertise sur les traitement médicamenteux. Je ne recommande pas de demander à son médecin traitant qui n’est pas formé spécifiquement pour cela, à moins que cela soit vraiment ponctuel ! Pour avoir un réel échange et “comprendre” mieux les effets d’une blessure sur toi, un/e psychologue ou psychothérapeute sera sans doute plus appropriée. Et dans cette grande famille, tu peux choisir une approche spécifique : l’EMDR pour le trauma, une approche d’art thérapie (journal, danse, chant…)… Les approches peuvent être complémentaires. Je peux voir ma psychiatre pour qu’elle me donne mon traitement pour la dépression qu’elle sait bien gérer et me permet de “fonctionner” sans être dans le trou;  et parler avec ma thérapeute pour faire le travail de fond qui me permettra de sortir de ma dépression. L’approche peut-être à plus ou moins long court selon ce qui est apporté, ta propre résilience, ton entourage…

Dans la sphère du coaching, la démarche est habituellement plus ponctuel. Je choisis un objectif “SMART”. C’est à dire spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et inscrit dans le temps. Cela veut dire quoi ? Un exemple aidera à le faire comprendre. Quand j’ai commencé à devoir demander à mes clients de payer mes prestations de coaching. C’était difficile pour moi qui accompagnais gratuitement depuis 18 ans ! J’ai eu plusieurs cycles de coaching rien que sur ce sujet. Le premier a été de travailler mes croyances limitantes sur l’argent : en prendre conscience pour m’en libérer. Un autre a été d’apprendre à aborder la question financière avec mes clients de façon confiante. On ne peut pas “tout aborder” en même temps, même s’il y a des ponts. La formulation d’un objectif de coaching se fait sous cette forme : Je veux + verbe d’action + objet + d’ici telle date.  Le fait de se donner un objectif spécifique avec une date précise aide à être plus efficace et atteindre ce que l’on souhaite. 

Une autre piste est le consulting. C’est-à-dire de demander conseil à quelqu’un qui est expert dans un domaine. Si je sais que j’ai besoin d’apprendre quelque chose. Payer une formation ou du conseil pour le faire auprès de quelqu’un qui est déjà passé par là et peut nous faire gagner du temps pour avancer est aussi un moyen précieux de croissance personnelle. 

Si tu es croyante, tu peux aussi désirer être accompagner spirituellement. Cette démarche plutôt holistique qui t’aide à regarder ta vie, en lien avec ta foi chrétienne. J’aborde ce point spécifique ailleurs. Je te laisse donc t’y référer ici :  https://coachplusdevie.com/2022/11/14/quest-ce-que-laccompagnement-spirituel/ 

Quels sont les bénéfices de ces accompagnements ? Avoir un regard extérieur qui nous aide à nous poser les bonnes questions, à y voir plus clair, à prendre de la distance vis-à-vis de ce que nous vivons. C’est une occasion de croissance humaine très précieux. 

Est-ce “obligatoire” d’être accompagné/e ? Non, bien sûr. Mais c’est parfois nécessaire. Il n’y a pas de honte à être aidée. C’est plutôt signe de bonne santé de ne pas croire que l’on a tout en soi et par soi pour tout ! C’est la force de l’humanité de pouvoir apprendre et recevoir de l’autre. 

Quels critères pour choisir un accompagnement ? Regarder ses besoins d’un côté; ses ressources humaines et financières de l’autre. Voir ce dont j’ai besoin va m’aider à discerner le type d’accompagnement à choisir pour moi, dans ma situation spécifique aujourd’hui. être à l’aise avec la personne qui va nous accompagner est fondamentale. Je ne prends pas un accompagnement avec quelqu’un que je ne “sens pas”, en qui je ne peux pas mettre ma confiance, avec qui je ne me sens pas libre. Confiance, liberté, sensibilité sont des bons guides pour toi pour discerner. 

Tu l’auras compris, je t’encourage à ne pas rester seule avec ce que tu vis ! Cela ne veut pas dire qu’il y a une “obligation” d’accompagnement. Ecoutes toi ! Regardes ce dont tu as besoin ici et maintenant. Et en fonction de cela, choisis ! 

#accompagnement #coaching #thérapie #consulting #psychiatre #psychologue #coachplusdevie #plusdevie 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s